NOS RENDEZ-VOUS

Comment devient-on délinquant?
Comment se passe le glissement de la vie civile à la délinquance officielle ?
À quel moment on franchit le pas et pourquoi ?
Y a-t-il des étapes dans le processus ?
Comment peut-on rompre le mécanisme

Ces questions étaient un point de départ pour un échange régulier de vidéo lettres durant une année scolaire, entre un groupe d’adolescents d’une classe de troisième du collège Georges Rouault dans le XIX ième à Paris et un groupe de détenus de la Maison d’Arrêt de la Santé à Paris.

Durant cet échange, les élèves et les détenus ont affronté ces questions, ils les ont nourries mais ils les ont aussi contournées et oubliées afin d’échapper à un concept de délinquance qui “enferme”.

Finalement ce dialogue comme une explosion due sans doute à une trop longue attente a évolué et s’est élargi à d’autres sujets, à tous les sujets en urgence allant de … Qu’est-ce que l’enfermement ? … à la relation élève / enseignant … de la nécessité de la sanction, à la vie en société …

Enfin, à travers ces deux envies de paroles, une expérience a trouvé sa place, une expérience qui n’a rien à voir avec l’idée fausse et rassurante de pouvoir résoudre les problèmes en quelques mois, mais celle beaucoup plus importante et fondatrice de découvrir le pouvoir réparateur de la parole.

Nous avons vécu et filmé l’expérience d’une prise de parole chez des sujets trop souvent sansparole.

Le film qui est né, est un pont entre des individus qui n’étaient pas appelés à communiquer alors qu’ils sont au cœur du débat ; c’est un pont entre deux univers fort différents, mais qui offre des similitudes ; tous deux sont des centres de formation pour la vie en société mais aussi des lieux où règne la menace de la sanction.

Même s’il s’agit d’une expérience dans le temps, sur une partie d’une année scolaire, le film respecte davantage le lien qui se crée peu à peu, la relation naissante et l’émergence des différentes personnalités qu’une véritable chronologie traduisant un échange entre deux groupes.

Le film permet en quelque sorte la création et la mise en place d’un dialogue dans un “hors monde”, dans un lieu virtuel dans lequel subitement les participants trouvent une place, la possibilité de parler et d’être entendus.

Il témoigne de l’évolution et de l’approfondissement du dialogue entre ces deux groupes mais donne aussi une place à une parole permettant de prendre pieds dans le monde réel.

Ce film doit trouver sa force dans des images et des paroles “imparfaites” (la maîtrise d’une langue s’acquiert avec des difficultés surtout si ce n’est pas sa langue d’origine) mais des paroles ressenties aussi, puisque l’esprit du film consiste afin à faciliter cette prise de parole en confiant la caméra et le micro aux protagonistes.

Le montage se devait de respecter et de valoriser cette parole trébuchante mais attachante et pleine de dignité.

Au milieu de toutes ces formes d’enfermements – de corps, de paroles, de perspectives… le film peut jouer le rôle de passeur favorisant la rencontre et l’échange et faire naître le désir d’échapper à un destin irrémédiablement tracé.

Pascale THIRODE

Nos rendez vous

Long métrage documentaire 67 mn.
Production Fenêtres sur Cour 2001 et MGI
Echange vidéo sur une année scolaire entre des collégiens et des détenus de la Maison d’arrêt de la Santé.
Sélection forum des Images,
Rencontres urbaines de la Villette,
Salons des Refusés 2003.
Cinema Le Melies Montreuil cycle cinema en prison janvier 2001 organisé par Péripherie
Cycle de films reflexion et projection autour des ateliers de création en milieu carcéral.